Prochaine expo au Portugal : du 16 au 20 septembre avec Académie Internat. de la Céramique – Benelux

Un émail prêt à l’emploi soi-disant sans Plomb

Voici une question – typique de celles qui me sont régulièrement adressées : je partage à titre d’exemple, dans la mesure où la réponse est interpellante.   

Composition d’un émail prêt à l’emploi

La question

J’ai beaucoup d’émaux du commerce (…), par exemple l’émail Vert Thé : il y a une fiche technique, par contre quand je regarde la composition c’est pas vraiment précis. Comment je fais avec ces indications ?

J’ai copié-collée ci-dessous les indications que M. a envoyées)

Extraits de la fiche de données de sécurité

Mélange d'éléments renseignés sous forme de notation chimique et d'autres sous un numéro CAS
Eléments qui entrent dans la composition de l’émail Vert Thé, renseigné comme “émail sans Plomb”

Fritte au plomb cachée sous un n° CAS

La réponse :

Eh oui, vraiment pas clair comme info. Et pas correct en fait, la FDS jointe n’est pas faite dans les règles de l’art.

  • La fritte indiquée dans la composition est une fritte de bisilicate de plomb – CAS #65997-18-4 qui requiert la mention H335 : “peut irriter les voies respiratoires”. Tu ignorais peut-être qu’il y a du plomb dans cet émail mais c’est important de le savoir s’il sera au contact de denrées alimentaires. 
  • La concentration de cette fritte n’est pas mentionnée : c’est une faute car il y a un risque associé en fonction de la concentration.
  • La concentration en silice de l’émail est apparemment suffisante pour requérir la mention H373 : “risque présumé d’effets graves pour le poumon à la suite d’expositions répétées ou d’une exposition prolongée”. 
  • La concentration de ZnO justifierait la mention H411 : “toxique pour les organismes aquatiques”. 

Les pictogrammes de danger qui devraient être mentionnés sont les suivants :

Pictogrammes de danger qui devraient être associés à cet émail Vert thé

De plus d’un point de vue technique, la composition n’étant pas connue, il ne te sera pas possible d’en calculer la formule de Seger : comment dès lors évaluer la température de fusion et la stabilité de l’émail ?

ll vaut beaucoup mieux n’acheter que des produits dont la composition complète et précise est communiquée.

Informations mensongères dans les catalogues ?

Je précise que cet émail est repris dans un catalogue sous la mention “Emaux grès sans plomb”(…) convenant pour usage alimentaire – et c’est loin d’être un cas unique. (Vous pouvez vérifier : il suffit de taper “CAS #65997-18-4” dans un moteur de recherche pour vérifier qu’il s’agit bien d’une fritte au plomb). 

Je travaille en duo avec mon mari Eric, ingénieur chimiste, qui a rédigé cette réponse à M. car nous collaborons dans la formation “Céramique et sécurité”. Dans ce module, outre expliquer où et comment trouver les informations qui nous sont indispensables, il partage les outils de prédiction permettant de déterminer si un émail a toutes les chances d’être apte – ou pas – au contact alimentaire.

_________

Qui suis-je ? Joëlle Swanet, Professeure de Technologie céramique.
“Expliquer des phénomènes complexes dans un langage accessible à tous”

Copyright : le contenu de ce blog est accessible librement, toutefois il n’est pas autorisé de le reproduire ou l’utiliser sans autorisation écrite et en mentionnant le nom de l’auteur. 

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivre mes formations

La technologie de la céramique vous intéresse ? Vous souhaitez approfondir des notions de santé et de sécurité, de chimie des émaux ou de gestion des surfaces alimentaires ?

Mes formations en visioconférences et en vidéos sont faites pour vous ! 

Articles récents
Mes réseaux sociaux